Parc national de Souss Massa : Diversité de la faune au Maroc

  • Parc & Réserve

Situé à 60 kilomètres au sud d'Agadir, le parc national du Souss-Massa offre une aventure extraordinaire à travers les continents, où l'on peut rencontrer un éventail captivant d'espèces fascinantes. L'un des points forts de ce parc exceptionnel est la possibilité d'observer la gracieuse gazelle dama, une créature vraiment élégante avec sa forme élancée et ses caractéristiques frappantes. Outre ces antilopes majestueuses, vous aurez également l'occasion de vous émerveiller devant la gazelle oryx, tout aussi gracieuse, réputée pour ses cornes allongées et son allure majestueuse. Mais les merveilles naturelles ne s'arrêtent pas là : gardez l'œil ouvert pour la gazelle dorcas, une espèce attachante et menue qui vous fera sans aucun doute craquer.

Mammifères

La région du Souss-Massa possède une faune mammalienne assez diversifiée répartie sur différents habitats et territoires. Elle s'étend le long de la frange côtière sur 65 km entre Agadir et Tiznit, représente un patrimoine national en soi, présentant une diversité biologique et écologique considérable ; elle abrite plus de 30 espèces de mammifères.

Lièvre

Le lièvre sauvage appartient à la famille des léporidés, distincte de celle des lapins. La couleur de sa fourrure est rougeâtre, différente de celle des lapins. Ses oreilles sont très longues, plus longues que sa tête. Les oreilles sont fines et légères. Les lièvres ont des pattes arrière puissantes qui leur permettent de courir rapidement en cas de besoin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres dans le monde. Leur taille, leur couleur et leur mode de vie diffèrent. Les lièvres sont généralement seuls, parfois en couple. Les lièvres adultes pèsent entre 3 et 5 kilogrammes.

 

L'Addax (PNSM)

L'addax est une antilope de la famille des Bovidés. Il est originaire d'Afrique et a pratiquement disparu à l'état sauvage. À une certaine époque, il vivait dans diverses régions du désert du Sahara. Cette espèce d'antilope a été introduite dans le parc national de Souss Massa. L'objectif était de l'aider à s'adapter avant de la réintroduire dans son habitat d'origine dans le sud du Maroc. L'addax a un pelage blanc jaunâtre avec une tache noire sur le front et une crinière brune. Les addax, mâles et femelles, ont des cornes spiralées et annelées et de grands sabots. Ces sabots les aident à marcher sur le sable. L'addax est bien adapté à la vie dans le désert. Il se nourrit de feuilles et de melons sauvages. Cela lui permet de rester longtemps sans boire d'eau.

L'autruche

L'autruche est le plus grand oiseau du monde. Elle est incapable de voler, mais excelle dans la course. Elle peut se déplacer incroyablement vite sur terre, atteignant jusqu'à 70 km/h. Dans les années 1970, des autruches sauvages vivaient dans la région d'Oued Eddahab au Maroc. Récemment, un programme a permis de ramener des autruches d'Afrique du Nord au Maroc. Il s'agissait de capturer une trentaine d'autruches au Tchad. Elles ont été transférées en juin 1996 dans le parc national de Souss-Massa, dans la région sud d'Agadir, afin de s'habituer à la région. Depuis, la population d'autruches est passée à plus de 150 individus, devenant ainsi le plus grand groupe semi-captif de la région sahélo-saharienne.

 

La mangouste égyptienne

La mangouste égyptienne (Herpestes ichneumon), également connue sous le nom d'ichneumon, est une espèce de petit mammifère carnivore qui a longtemps été admirée par les humains pour ses combats légendaires contre les serpents venimeux, ce qui lui a valu le titre de "tueuse de serpents". Avec un corps et une tête allongés, la mangouste égyptienne a un museau pointu, une queue touffue et de très petites oreilles qui sont presque entièrement cachées sous sa fourrure grisâtre. Habitant les déserts, les zones côtières et les marais, cet animal prospère également dans le parc national de Souss-Massa ainsi que dans toutes les provinces de la région sud.

 

Le renard roux

Le renard roux est un mammifère à fourrure caractérisé par sa face et ses oreilles pointues. Mais aussi par sa fourrure brillante et sa queue touffue. Les mâles sont un peu plus grands que les femelles. Bien que les histoires disent que les renards roux sont audacieux, intelligents et rusés, ce sont en réalité des animaux timides, calmes et anxieux. Les renards roux se nourrissent généralement de petits rongeurs comme les campagnols, les souris, les lemmings, les écureuils, les lapins et les lièvres. Cependant, ils mangent aussi d'autres aliments, y compris des plantes. Au Maroc, les renards roux sont très actifs la nuit. Ils vivent dans différentes régions, en particulier dans les montagnes de l'Atlas. Le parc national de Souss Massa documente le renard roux comme l'un de ses mammifères.

 

Le mouton de Barbarie

Le mouton de Barbarie (Ammotragus lervia), appelé "oudad" en langue amazighe, est une espèce originaire des montagnes pré-désertiques de l'Atlas en Afrique du Nord et des régions rocheuses du Sahara. C'est un mammifère herbivore qui peut atteindre une longueur de 1,65 m et une hauteur de 1,10 m. Son pelage est de couleur fauve pâle, son ventre et l'intérieur de ses pattes sont blanchâtres. Une crinière de poils plus longs parcourt sa colonne vertébrale, son dos et le dessous de son cou, formant une sorte de frange. En apparence, ce bovidé ressemble à un intermédiaire entre le mouton et la chèvre, avec une carrure solide et robuste, des pattes courtes et une face relativement longue.

 

Le chacal (loup africain)

Le chacal désigne plusieurs espèces de petits canidés originaires d'Asie et d'Afrique. Son pelage fauve est tacheté de gris et ce carnivore mesure environ 2 à 3 pieds de long. Bien qu'ils ressemblent à des renards, les chacals ont des traits communs avec les loups. Il habite les prairies ouvertes et les zones broussailleuses, se tenant souvent à l'affût des troupeaux pour les chasser. Malgré une certaine aversion locale, les chacals s'adaptent bien d'une région à l'autre et coopèrent avec d'autres prédateurs africains. Leur régime alimentaire se compose principalement de petites proies comme les grenouilles, les oiseaux, les rongeurs, les petits mammifères et les insectes.

Mammifères marins

Les vastes étendues de l'Atlantique offrent un environnement propice à divers mammifères aquatiques. De nombreux observateurs chanceux ont vu des loutres jouer, des dauphins gracieux comme le dauphin bleu et le dauphin de Risso, et des baleines impressionnantes comme le rorqual et le marsouin commun. Cependant, les profondeurs de l'océan recèlent d'autres créatures fascinantes. La couleuvre vipérine, la couleuvre léopard et la couleuvre en fer à cheval se faufilent dans ces royaumes. Les majestueuses tortues caouannes et luths ont également élu domicile dans l'Atlantique.

L'orque

L'orque (Orcinus orca), communément appelé épaulard, domine la chaîne alimentaire de l'océan en tant que prédateur suprême. Ce magnifique cétacé présente des caractéristiques remarquables : il est sensible, intelligent et profondément lié à son groupe. Son apparence distinctive se caractérise par une région dorsale noire, une région ventrale blanche et une tache blanche au-dessus et derrière chaque œil. Le corps de l'orque est musclé et fuselé, couronné par une nageoire dorsale proéminente. Les mâles adultes peuvent atteindre des tailles formidables, s'étendant jusqu'à 9 mètres et pesant un poids impressionnant de 8 à 9 tonnes. Notamment, les groupes d'orques traversent fréquemment l'océan Atlantique, tant au nord qu'au sud d'Agadir. Migrant depuis les régions méridionales, elles apprécient les eaux calmes et sans vagues qui entourent cette zone.

Le dauphin commun à bec court

Le dauphin commun à bec court est une espèce appartenant aux baleines à dents. Il mesure en moyenne entre 5,9 et 8,5 pieds et pèse entre 165 et 254 livres. Ce mammifère est doté d'une excellente vue, complétée par l'écholocation qui lui permet de produire des cliquetis et des sifflements. Sa queue puissante le propulse dans l'eau à des vitesses remarquables, jusqu'à 50 km/h. Habitant généralement les régions offshore, il peut s'aventurer près des côtes. On le trouve dans les eaux tropicales, subtropicales et tempérées chaudes de l'Atlantique et du Pacifique, y compris en Méditerranée et en mer Noire. Il ravit souvent les spectateurs en accompagnant gracieusement les navires près des côtes.

 

Oiseaux

La région du Souss-Massa attire les amoureux de la nature, en particulier les ornithologues, du monde entier. Elle abrite 350 espèces d'oiseaux. Certains visiteurs effectuent des voyages difficiles pour voir ces oiseaux de près. Certains oiseaux sont également recherchés par les chasseurs. La perdrix rouge, le pigeon biset, la tourterelle des bois, le pigeon colombin, la tourterelle des bois et la caille commune sont quelques-uns des gibiers à plumes que l'on trouve dans la région.

Le rougequeue de Moussier

Le rougequeue de Moussier (Phoenicurus moussieri) est un petit oiseau robuste avec une tête relativement plus grande et une queue plus courte que les autres rougesqueues. Le mâle adulte est reconnaissable entre tous : il a le dessous et le croupion roux. Le reste des parties supérieures est noir. Cependant, son signe distinctif le plus remarquable est un large sourcil blanc qui s'étend du haut du front vers l'arrière, au-dessus des yeux, et loin sur les côtés du cou. Une tache blanche proéminente est clairement visible sur l'aile.

Le canard colvert (Migrateur)

Le canard colvert, aussi appelé canard sauvage, est un oiseau présent dans de nombreuses régions du monde. Il vit paisiblement près des rivières, des baies, des lacs et des petits cours d'eau douce, comme ceux du parc national du Souss-Massa. Le colvert mâle a une apparence frappante, avec une tête et un cou vert vif, un collier blanc, un bec jaune, une poitrine brun riche et des flancs et un ventre gris pâle. Cette apparence distinctive rend le canard colvert facilement reconnaissable.

 

La cigogne blanche (Ciconia ciconia)

La cigogne blanche est un grand échassier migrateur. Mesurant entre 90 et 110 cm, cette espèce peut peser jusqu'à 4 kg. À l'arrivée de l'hiver, elle migre vers des régions plus chaudes comme le Maroc, souvent observée dans le parc national de Souss-Massa. En vol, il se distingue du pélican blanc par son cou allongé, ses pattes qui dépassent la queue et son vol circulaire désordonné, malgré une coloration similaire. Contrairement aux mouvements synchronisés des pélicans, les cigognes blanches présentent un mouvement circulaire irrégulier lorsqu'elles sont en vol.

 

Flamants (PNSM)

Les flamants roses se rassemblent en groupes massifs, parfois par centaines. Ce sont des habitants emblématiques de la région du Souss Massa, que l'on trouve principalement dans le parc national du Souss-Massa, le long des rives et des estuaires des rivières Massa et Souss. Cet oiseau est une véritable merveille naturelle, avec une forme et une couleur distinctes sans équivalent sur le continent : c'est la seule espèce de flamant (famille des Phoenicopteridae) que l'on ne peut confondre avec une autre. Au repos, le flamant affiche un corps entièrement rose clair, de longues pattes roses palmées et un bec court et recourbé à l'extrémité noire. En raison de leur taille, les flamants ont besoin de plusieurs mètres de piste pour décoller de l'eau. Ils volent en formation erratique, le cou et les pattes tendus. Des battements d'ailes puissants et réguliers les propulsent à des vitesses pouvant atteindre 60 km/h sur des trajets de plusieurs centaines de kilomètres.

 

l'Ibis chauve (PNSM)

L'Ibis chauve, surnommé l'une des 100 espèces les plus menacées de la planète, est un oiseau ancien dont la population a fortement diminué au fil du temps, ne laissant que quelques centaines d'individus sur Terre. Au Maroc, cette espèce est encore présente, notamment sur le littoral de la région de Souss Massa. D'une taille de 70 à 80 cm et d'un poids de 1 kg, voire 1,5 kg pour les plus grands individus, il vit en petites colonies dans les zones humides des falaises rocheuses, semi-arides et côtières. Son plumage est noir irisé avec des reflets bleus, verts ou violacés. La tête et le cou de l'oiseau sont chauves, laissant apparaître une peau rouge cerise, tandis que l'arrière de la tête est gris ardoise. Son bec long, fin et recourbé et ses pattes sont rouge vif.

Le Héron cendré (PNSM)

Le héron cendré, scientifiquement connu sous le nom d'Ardea cinerea, est une magnifique espèce aviaire qui mesure généralement 95 centimètres et possède une envergure impressionnante de 1,85 mètre. Son poids varie de 1,5 à 2 kilogrammes. Cet oiseau majestueux se distingue par son cou allongé et son bec jaune en forme de poignard. Il est facilement identifiable à ses pattes jaunes et à son plumage essentiellement gris, à l'exception de la tête et des parties inférieures qui sont d'un blanc neigeux. Ce résident aviaire du parc national du Souss-Massa arbore également une remarquable crête noire sur le dessus de la tête, qui se prolonge sur le dos. Au repos, le héron cendré adopte une posture immobile particulièrement caractéristique ; il peut rester perché sur une patte pendant de longues périodes, le cou bien rentré entre les épaules.

 

L'hirondelle (Tamri)

Les hirondelles font partie de la famille des Hirundinidae, un groupe relativement restreint d'espèces aviaires comptant environ 87 individus dans le monde. De nombreuses espèces de cette famille vivent en colonies et construisent leurs nids dans des cavités, pondant des couvées de quatre à six œufs. Les hirondelles ont un vol gracieux. À la fin de l'été, elles se rassemblent sur des fils le long des routes, et plusieurs espèces sont souvent observées ensemble dans ces rassemblements. Le village de Tamri, situé à 60 km au nord d'Agadir, est un site remarquable dans la région de Souss Massa où ces oiseaux peuvent être observés et appréciés.

 

Le goéland

La famille des laridés comprend des oiseaux marins appelés mouettes, reconnaissables à leurs plumes blanches et grises et à leurs cris distincts. L'espèce de la mouette rieuse est abondante le long des régions côtières, comme la région de Souss Massa.

 

Les goélands à bec grêle (Tamri)

Les goélands à bec grêle appartiennent à la famille des Laridés (Chroicocephalus genei). Ces oiseaux aquatiques ont des ailes allongées. Les adultes se distinguent des autres goélands par certaines caractéristiques distinctes comme une tache blanche à l'arrière des ailes, un bec épais et rouge foncé, et une teinte légèrement orangée sur la poitrine et le ventre. La pureté des lignes et la simplicité des couleurs accentuent la subtile teinte rose de la poitrine, souvent à peine perceptible. Comme d'autres espèces apparentées, les goélands railleurs planent gracieusement dans le ciel du village de Tamri, situé à 60 km au nord d'Agadir.

 

 

Le goéland d'Audouin (Tamri)

Le goéland d'Audouin (Ichthyaetus audouinii) appartient à la famille des oiseaux Laridae. Il forme des colonies et dépend fortement des sources de nourriture marine. Cette espèce réside près des zones côtières comme Tamri, située à 60 km au nord d'Agadir. Le goéland d'Audouin est très sensible aux perturbations, en particulier pendant les phases de nidification et de construction du nid. Toute présence humaine sur les îles où ils se reproduisent peut avoir un impact sérieux sur leur succès reproductif et leurs chances de survie. Une autre menace importante pour ces goélands est la prédation des jeunes par le goéland leucophée.

 

Oiseaux de proie

La cigogne blanche

La cigogne blanche (Ciconia ciconia), un échassier grand et gracieux, appartient à la famille des Ciconiidae. Ses élégantes plumes blanches contrastent magnifiquement avec ses ailes noires. Ses longues pattes rouges et son bec droit rouge ajoutent à son apparence frappante. En moyenne, ces oiseaux mesurent entre 100 et 115 cm de long, pour une envergure allant de 155 à 215 cm. Leur durée de vie impressionnante est de 20 à 30 ans. En tant que migrateurs, ils recherchent des climats chauds pendant les mois d'hiver. Le Maroc est une destination populaire, en particulier le serein parc national de Souss-Massa. En vol, ils se distinguent des pélicans blancs par leur cou allongé et leurs pattes dépassant de la queue. De plus, leurs cercles erratiques diffèrent du vol synchronisé des pélicans.

 

L'aigle royal

L'aigle royal (Aquila chrysaetos) est un rapace prédateur, considéré comme un joyau naturel au Maroc, protégé de la chasse, de la perturbation ou de la domestication par les lois internationales. Cette créature insaisissable garde des territoires allant jusqu'à 155 km², utilisant son agilité, sa rapidité et ses serres robustes pour saisir ses proies. Les couples monogames restent souvent ensemble pendant des années, voire toute leur vie. Mesurant de 66 à 100 cm de long, avec une envergure de 1,8 à 2,34 m, les mâles pèsent environ 4,05 kg et les femelles 6,35 kg en moyenne. Les caractéristiques distinctives comprennent des parties supérieures uniformément brun foncé, à l'exception de la couronne, de la nuque et des couvertures médianes plus claires avec des plumes à pointe chamois. Les primaires grises ont des toiles intérieures plus foncées. La queue a une base grise avec des barres brunes et une bande terminale sombre. Les ailes larges et rectangulaires et la queue relativement longue et large avec une pointe arrondie complètent son apparence.

 

L'aigle de Bonelli

L'aigle de Bonelli (Aquila fasciata), un rapace de taille moyenne, présente une caractéristique distincte à mesure qu'il mûrit : une tache blanche frappante sur le dos. Les oiseaux juvéniles présentent une teinte rougeâtre qui se transforme progressivement en plumage adulte en l'espace de 3 à 4 ans. Cet aigle redoutable a une envergure impressionnante de 150 à 170 centimètres. Dans leur habitat naturel, ces majestueuses créatures peuvent vivre jusqu'à 30 ans, pour un poids compris entre 1,5 et 2 kilogrammes.

 

Le faucon pèlerin

Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) est un oiseau de proie diurne appartenant à une famille de taille petite à moyenne. Lorsqu'il est perché, il semble compact et plus large au niveau des épaules que la buse variable, ce qui lui donne un aspect moins encombrant. La femelle a la carrure d'un grand pigeon ramier, tandis que le mâle, un tiers plus petit (d'où le terme "tiercelet"), a la taille d'un pigeon domestique. Pendant la période de reproduction, les deux compagnons effectuent des démonstrations aériennes : poursuites, plongeons abrupts et manœuvres en boucle, tout à fait spectaculaires. Lorsqu'il plonge à pic depuis une altitude élevée, sa vitesse peut dépasser 350 km/h.

 

Le faucon lanier

Le faucon lanier (Falco biarmicus) appartient à la famille des Falconidae. C'est un oiseau d'assez grande taille, à la silhouette élancée. Ses couleurs diffèrent selon les sous-espèces et les individus, mais généralement les parties supérieures sont gris ardoise ou gris brunâtre avec des barres sombres, tandis que les parties inférieures ont des taches fines, sauf pour les mâles plus âgés qui peuvent avoir des parties inférieures blanches. Ce faucon est largement réparti, mais de façon inégale, à travers le Maroc, avec une préférence pour les régions méridionales. Le faucon lanier chasse en couple selon une technique coopérative. La femelle débusque la proie et le mâle s'en empare en piqué.

Reptiles marins

La tortue verte

La tortue verte de mer (Chelonia mydas) est une créature marine menacée au niveau mondial, souvent prise dans des filets de pêche par hasard ou intentionnellement. Cette espèce de tortue habite les océans tropicaux du monde entier, avec une présence notable le long de la côte sud du Maroc et en Mauritanie. La plus grande tortue de la famille des Cheloniidae, elle mesure généralement 1,10 m de longueur de carapace et pèse entre 80 et 130 kg. Cependant, certaines tortues vertes de mer peuvent atteindre des tailles impressionnantes, pesant jusqu'à 300 kg avec des carapaces de 1,5 m. Au début de leur vie, ces tortues sont carnivores pour favoriser une croissance rapide, consommant de petits invertébrés et des œufs de poisson. À l'âge adulte, elles se nourrissent principalement d'algues provenant des herbiers marins, mais elles peuvent également consommer des méduses, des crustacés, des mollusques et d'autres formes de vie aquatique présentes dans la végétation.

Le serpent vipérin

La couleuvre vipérine (Natrix maura) est un type de serpent d'eau que l'on trouve dans les régions chaudes et humides. Elle est parfois confondue avec une couleuvre vipérine en raison de sa taille, de ses couleurs et de la façon dont elle s'enroule et aplatit sa tête lorsqu'elle est menacée, mais elle n'est pas venimeuse. Les femelles les plus grandes de cette espèce de serpent peuvent atteindre 1 mètre de long. Elles ont une couleur vert grisâtre avec des taches sombres ou des rayures en zigzag, tandis que leur face inférieure est blanc jaunâtre avec des taches sombres. Ces serpents se nourrissent principalement de petits poissons et d'amphibiens. Les jeunes couleuvres vipérines chassent les alevins ou les têtards.

Rongeurs

Le porc-épic à crête

Le porc-épic à crête (Hystrix cristata) est le troisième plus grand rongeur du monde, dépassé seulement par le capybara et le castor. Son corps porte environ 30 000 piquants rigides sur la tête, le cou, la croupe et la queue, dépassant d'un manteau de sous-poils et de poils de garde. Bien qu'il soit bien camouflé dans les tanières ou les arbres, les habitudes alimentaires bruyantes de ce porc-épic peuvent révéler sa présence. Les mastications bruyantes, les brindilles qui claquent et l'écorce décapée trahissent souvent son emplacement. Pendant les mois d'été, le porc-épic à crête se nourrit de feuilles, de bourgeons, de plantes aquatiques comme le nénuphar et la flèche, de végétation terrestre comme les herbes et les framboisiers, et de fruits à coque comme les glands et le mât de hêtre. Sa présence est fréquemment enregistrée dans le parc national de Souss Massa.

 

Hébergements à proximité

Plus de nature

Tête de lion's Tafraout
Vallée de Tiskji