Tagoula

  • gastronomie

Pendant les festivités du Nouvel An amazigh, les femmes s'affairent à préparer plusieurs plats traditionnels, parmi lesquels la célèbre "Tagoula" occupe une place de choix. Il s'agit d'une bouillie à base de semoule de maïs ou d'orge, qui doit être mijotée et arrosée d'un filet d'huile d'olive, d'huile d'argan, de miel, de beurre fondu ou d'Amlou, au choix. Avant de servir, comme pour le plat appelé Ourkimn, un noyau de datte est enterré au fond du plat. La légende veut que le fait de trouver le noyau de datte promette une année prospère à la personne chanceuse.

Recette

Ingrédients :

1 tasse de semoule de maïs ou d'orge
4 tasses d'eau
1 cuillère à café de sel
Garnitures facultatives : huile d'olive, huile d'argan, miel, beurre fondu ou Amlou.
1 noyau de datte
Instructions :

Dans une casserole, porter 4 tasses d'eau à ébullition.
Ajouter lentement la semoule tout en remuant pour éviter les grumeaux.
Ajouter le sel et réduire le feu à faible intensité.
Laisser mijoter doucement, en remuant de temps en temps, pendant environ 20-30 minutes ou jusqu'à ce que la semoule soit complètement cuite.
Retirer du feu et verser un filet d'huile d'olive, d'huile d'argan, de miel, de beurre fondu ou d'Amlou.
Avant de servir, enterrer un noyau de datte au fond du plat pour porter chance.

Plus de culture