Dinanderie

  • Artisanat

La dinanderie est apparue au Maroc au XIIe siècle et est devenue une véritable spécialité à partir du XIVe siècle. Elle désigne le travail artistique du cuivre, du laiton, de l'argent, du plomb, du fer blanc, du fer, de l'étain, du maillechort ou de l'aluminium, à l'aide de divers outils, principalement des marteaux. Les artisans fondent le métal, puis le martèlent ou le cisèlent pour créer des objets utilitaires et décoratifs fascinants, fruits du génie et du savoir-faire des maâllems marocains : plateaux ronds appelés "Soigni", bouilloires, théières, boîtes à thé et à sucre, bougeoirs, pots, lampes, chaudrons, fontaines en cuivre, etc.

À l'échelle régionale, Tiznit occupe la première place, avec un caractère régional distinct qui a donné naissance à des objets artisanaux ruraux, dont l'irremplaçable pot appelé "Tikinte", que l'on trouve dans tous les foyers traditionnels de la région.

Plus de culture